Recent updates


Recent Comments

Blockade of the Pirates of Salé

31st May 1765 - 11th June 1765

 

Royaume de France (Marine Royale) -
Louis-Charles de BesnéFrench
Naval Sailor
Service 1725-1778

 
Command Division,
Louis-Charles de BesnéFrench
Naval Sailor
Service 1725-1778

and 2 galiotes , arrival before Salé the 31 May 1765

Ship NameCommanderNotes
L'Utile (56) 1764-1792
French 56 Gun
4th Rate Ship of the Line
 Fleet Flagship
L'Hirondelle (16) 1743-1786
French 16 Gun
Unrated Barques latines
 
L'Etna (8) 1754-1786
French 8 Gun
Unrated Bomb Vessel
  ??? , present 2 weeks after at Larache
 
Frigates from Brest

Arrival before Salé the 31 may 1765

Ship NameCommanderNotes
La Licorne (32) 1755-1778
French 32 Gun
5th Rate Frigate
Pierre Claude Haudeneau (Comte de Breugnon)French
Naval Sailor
Service 1733-1792
La Terpsichore (30) 1763-1784
French 30 Gun
5th Rate Frigate
 
L'Héroine (26) 1752-1779
French 26 Gun
6th Rate Frigate
François-Joseph Paul de Grasse (Seigneur de Tilly)French
Naval Sailor
Service 1722-1788
15 dead or wounded
 
Frigates from Toulon

Arrival before salé the 31 May 1765

Ship NameCommanderNotes
La Pléiade (32) 1755-1786
French 32 Gun
5th Rate Frigate
 
La Chimère (30) 1757-1783
French 30 Gun
5th Rate Frigate
 
La Gracieuse (26) 1750-1781
French 26 Gun
6th Rate Frigate
 
 
Chebecs from Toulon

Arrival before Salé the 09 Juin 1765

Ship NameCommanderNotes
Le Caméléon (20) 1762-1780
French 20 Gun
6th Rate Xebec
 
Le Singe (20) 1762-1780
French 20 Gun
6th Rate Xebec
Chevalier Pierre-Andre de SuffrenFrench
Naval Sailor
Service 1743-1780
 
Ship NameCommanderNotes
La Biche (22) 1762-1774
French 22 Gun
6th Rate Frigate
 
 

Notes on Action


Descriptionref:631

Au Maroc, Salé, en face de Rabat, est la métropole de la piraterie; à cinquante lieues au sud de Gibraltar, c'est le point idéal d'où les Maures, chassés d'Espagne en 1610 par Pilippe III et accueillis par le roi du Maroc, assouvissent leur haine du chrétien.
Les Salétins, brigands de la mer, barrent la route qui mène du Ponant au Levant. Tout navire marchand assailli est bâtiment perdu, car les pirates n'attaquent qu'en nombre, profitent de la vitesse de leurs bateaux pour s'enfuir et se réfugient à l'abri de la barre qui ferme le chenal d'accès à leur port, franchissable seulement à la pleine mer.
Dans un port comme Salé, on compte en tous temps de 1000 à 1500 esclaves chrétiens, dont 300 à 400 français. Au XVIIè siècle, les pirates ont a ce point pullulé et montré une telle audace, que les primes d'assurance ont atteint 40% de la valeur des cargaisons.
Le 31 mai 1765, l'escadre mouille devant Salé. Elle groupe, autour du vaisseau l'Utile, portant pavillon du chef d'escadre le Commandant du Chaffault, trois frégates de Brest: la Terpsichore, la Licorne et l'Héroïne, que commande l'Amiral de Grasse; trois frégates de Toulon : la Chimère, la Gracieuse et la Pléïade; en plus deux galiotes et la barque l'Hirondelle complètent la force navale. Les corsaires sont mouillés dans les rivières, trop en amont, hélas ! pour qu'on puisse les amariner ou brûler. Mieux que par ses forts et ses canons, Salé est défendue par les hauts fonds, la barre et la houle atlantique qui bat la côte impitoyablement et devient énorme lorsque donne le suroît. Les Salétins ont d'ailleurs de grosses pièces ravitaillées par des bateaux danois ou suédois, servis par des renégats.
Le 2 juin 1765, les galiotes s'approchent de terre et font donner leurs mortiers, qui envoient leurs bombes sur la ville. Cependant, le lendemain, la mer est énorme; l'escadre dérade en filant les câbles d'ancres, par le bout sur des bouées, et croise au large. Le 9 juin, les vigies annoncent l'arrivée d'un renfort, deux chebecs de Toulon: le Caméléon et le Singe, ce dernier commandé par une fameuse recrue, "gueulard, ventripotent, chercheur de plaies et bosses, tête chaude et fin manoeuvrier": le Bailli Pierre André de Suffren.
Dûment embossées sur leurs quatre ancres, les galiotes reprennent leur position quelques jours plus tard; mais, après trois jours de tir, les plates-formes se disloquent, les mortiers de 12 pouces sont hors de service, ceux de 9 pouces ont les lumières évasées. Pire encore, une pièce de l'Héroïne éclate, tuant ou blessant quinze hommes et projetant l'Amiral de Grasse qui manque de tomber à l'eau.
Alors, le Commandant du Chaffault écrit au ministre:
- "Les fournisseurs trompent Sa Majesté par la mauvaise matière qu'ils mettent dans leurs canons; ne serait-il pas possible de remédier à cette friponnerie ?" .



Sources


IDNameAuthorType
ref:631Geneanet Web Site

Previous comments on this pageno comments to display
Make a comment about this page





Recent comments to other pages

Date postedByPage
Wednesday 16th of June 2021 15:55A Jackson
Henry HartBritish
Naval Sailor
Service 1802-1820
Monday 14th of June 2021 12:45Tom Hogan
British Merchant east indiaman 'Dutton' (1763) 1763-1775
British Merchant East Indiaman
Sunday 13th of June 2021 11:56regis
Saturday 12th of June 2021 21:03Mark Weinheimer
British Sixth Rate frigate 'Squirrel' (1727) (20) 1727-1749
British 20 Gun
6th Rate Frigate
Friday 11th of June 2021 17:07Mark Weinheimer
Peter WarrenBritish
Naval Sailor
Service 1716-1748